Historique

L’Association Départementale pour le Développement des Arts a été créée à l’initiative de l’Etat et du département du Lot en 1977 pour agir en faveur de la musique et de la danse. 

 

Le Conseil général du Lot a fait de l’enseignement de la musique un axe majeur de sa politique culturelle. L’ADDA a donc un rôle actif dans ce domaine avec : 

l’accompagnement des structures d’enseignement émergentes dès la fin des années 80 

le pilotage du département d’enseignement de musiques traditionnelles créé en 1989, et qui compte actuellement une équipe de quatre enseignants 

la participation à la structuration de l’enseignement de la musique en synergie avec l’Union départementale des écoles de musique du Lot (UDEML), créée en 2005.

 

Le développement de la politique culturelle départementale engagée ces dernières années à l’égard des arts vivants a conduit le Conseil général à étendre les missions de l’ADDA au théâtre en 2001. Désormais les missions de l’ADDA concernent donc l’ensemble du spectacle vivant. 

 

Le Conseil général fixe par convention triennale le cadre de ses relations avec l’ADDA. Cette convention précise les objectifs prioritaires dans le domaine des arts vivants ainsi que les moyens confiés à l’ADDA. Un programme d’action est défini annuellement. 

 

Les axes de la politique culturelle du Conseil général se déclinent ainsi :

connaître, conserver et valoriser l’identité culturelle lotoise, à travers le patrimoine matériel et immatériel

favoriser et valoriser la création artistique lotoise et soutenir la capacité d’innovation des artistes et opérateurs culturels lotois

favoriser l’éducation artistique et l’accès au plus grand nombre de lotois aux pratiques et aux productions artistiques dans leurs diversités

veiller au développement équitable de l’offre culturelle et à un aménagement culturel équilibré 

contribuer à la construction d’une identité et de valeurs communes et à leur appropriation par tous 

contribuer au rayonnement des productions artistiques lotoises.